Avr 15 2009

Rencontre avec Franck Olivas

Publié par à 12:56 dans News

Thé dans l'encrierThé dans l’encrier, Marseille, Cours JulienVendredi dernier, j’ai rencontré le photographe de nu Franck Olivas au Cours Julien à Marseille. A l’occasion du vernissage de son exposition au tout nouveau, tout beau salon de thé marseillais « Le thé dans l’encrier », j’ai découvert un homme enthousiaste et passionné par son activité de photographe.

J’ai donc admiré ses œuvres très bien mises en valeur par un espace à la fois chaleureux et design. Les tirages en noir et blanc sont magnifiques, réalisés par Franck lui même hormis quelques tirages au charbon. Nous nous sommes installés à une table afin de parler photo, de son expo, de ses méthodes de travail, de ses modèles, de ses tirages.

Franck est un vrai passionné, il a appris par lui même avec l’aide précieuse d’internet, il a fait quelques rencontres dont une riche d’enseignement à Paris en partageant ses connaissances avec d’autres dans un labo photo coopératif. Une modèle se retrouve souvent sur les photos, il s’avère que c’est sa femme, mais depuis d’autres belles femmes ont souhaité collaborer avec lui. Le feeling entre ses modèles est primordial, il faut aussi qu’elle s’investisse physiquement car les séances sur les rochers, les falaises notamment peuvent se montrer épuisantes. Les « chochottes » peuvent passer leur chemin 😉

Expo photo de Franck OlivasExpo photo de Franck Olivas – Magnifiques nus noir et blanc dans la natureSa vision est particulièrement intéressante, la femme n’est que rarement le sujet principal de l’image, elle s’intègre souvent parfaitement à son environnement, et le jeu des lumières et des formes fait qu’elle fait partie intégrante du paysage, de la paroi rocheuse, de la pierre.

Franck travaille avec des boitiers Olympus E3, et E300 ainsi que des optiques Olympus zuiko digital, les plus utilisées étant les 11/22mm 14/54mm et 50 macro f2. Il n’emploie pas de trépied, trop lourd à porter…

Il est auteur photographe, c’est à dire qu’il est photographe indépendant créant des œuvres originales, les vendant sous forme de tirage ou droits d’auteur… (informations à ce sujet sur le site de l’upc)
N’hésitez pas à consulter son petit livret où sont répertoriés quelques uns de ses clichés agrémentés d’un texte (poésie) décrivant le ressenti de l’auteur et le message qu’il a voulu faire passer.

Je reviens chez moi ravi d’une telle rencontre, espérant le rencontrer à une autre reprise afin de discuter plus longuement. Je souligne aussi le très bon accueil de la gérante du salon de thé qui a ouvert depuis 3 mois et organise des soirées jazz à thème et cherche des exposants pour les mois à venir.

Si vous souhaitez vous lancer dans une expo en Provence, n’hésitez pas, c’est en plein centre ville, dans le quartier piéton des restaurants et à 2 pas du parking du Cours Julien.

Avez-vous apprécié cet article?

Aucun commentaire

Ecrire un Commentaire