Mar 21 2009

Interview de Meline Waxx

Publié par à 0:17 dans Interviews de photographe

Nicolas et MajImage réalisée pour le catalogue UrbanSkin (créatrice des bijoux)– Bonjour Meline, quel est votre parcours? Qu’est-ce qui vous a poussé à passé de l’autre côté de l’objectif ?
Bonjour Vincent. Ah, mon parcours ! J’ai une formation scientifique en informatique plus précisément. Ce n’est donc pas cela qui m’a amené à la photo. Ce sont les rencontres, et une bonne dose de hasard qui font que j’en suis là aujourd’hui. J’ai commencé la photo devant l’objectif, comme modèle, début 2007. Je ne pensais pas être particulièrement photogénique, et ce fut une expérience plus que probante que j’ai répété maintes fois durant cette année.
Au fil des rencontres, toujours, j’ai croisé pas mal de gens, dont l’une d’elle m’a convaincue d’acheter un boitier reflex, et de m’inscrire à un « jeu » dont le principe était le suivant : prendre une photo par jour.
Le jeu a duré jusque fin 2007, et j’ai énormément appris durant cette période. Parallèlement, j’ai suivi quelques stages de photographie : la passion me gagnait.
Mi 2008, j’ai eu accès à un studio, et depuis… je suis accroc 🙂

– En passant, des stages où et avec qui ?
J’ai fait deux séjours chez Alain Deljarrie à Toulouse,  ainsi qu’un week end chez Olivier Chauvignat à Paris.
Mon ami de l’époque, qui est aussi celui qui m’a convaincue d’acheter le réflex, est photographe aussi.. j’avais en somme un « prof à domicile » 🙂
Le temps me manquant, j’ai stoppé l’activité de modèle. Il fallait choisir, j’ai choisi de rester derrière l’objectif.

– Actuellement vous vivez de votre passion ou c’est encore un « hobbie » ?
Pour l’instant, c’est essentiellement un hobbie. Il m’arrive sporadiquement de répondre à des « commandes », mais je suis loin d’en vivre.
AudreyImage realisee pour le book de la modele (Audrey)CamilleImage realisee pour le book d’ecole de la maquilleuse (Celine Pimprenelle)Projet personnel de la maquilleuse (Lunathz)Projet personnel de la maquilleuse (Lunathz)Image concept de visuel coiffure (Styliss Coiffure)Image concept de visuel coiffure (Styliss Coiffure)
– Quel est votre métier ? Je remarque que votre site est « remarquable », je le trouve très réussi et de qualité professionnelle.
Je suis consultante en informatique. J’ai ma propre société, je suis « freelance » comme on dit.
Merci pour mon site, j’y consacre pas mal de temps et… il doit bien en être à sa cinquième version !
J’ai eu accès à internet quasiment à son arrivée en France, et me suis intéressée à la conception de sites web très rapidement. J’ai appris « sur le tas ».

– Avez-vous réussi à vous créer votre « empreinte », votre touche qui ferait qu’un photographe averti reconnaîtrait rapidement l’auteur d’une de vos photos?
Oh ! je ne pense pas en être arrivée à un tel niveau pour l’instant. Je me cherche encore, j’expérimente pas mal, et cela se sent quand on regarde les séries d’images que j’ai faites il y a 6 mois par rapport à celles que je fais actuellement. J’espère néanmoins converger vers un style… mais ses contours ne sont pas encore clairement définis actuellement.
J’ai un faible pour les photos en studio, les fonds plutôt sombres, et les éclairages colorés. Il ne reste plus qu’à trouver un équilibre à tout cela !

– Quels sont les photographes qui influencent votre travail photographique ?
Heavy MetalProjet personnelAh, la question que je redoutais !
En fait, il m’est assez difficile de dire « qui » m’influence. Je vois une image qui me plait, et je la note dans un coin de ma tête… souvent sans vraiment mémoriser qui en est l’auteur.
Je suis assez hétéroclite dans mes gouts, je peux « flasher » aussi bien sur une photo de mode, qu’une photo de beauté, que sur un portrait noir et blanc des années 50, une image à l’ambiance glauque ou une image « de charme »….
En somme, je pioche un peu partout, cela fait un « melting pot » ou naissent mes petites idées.
J’aime également regarder du côté des graphistes, ils ont un regard très différent sur la photographie.
Pour donner quelques noms tout de même, sans ordre particulier, j’apprécie les travaux de Jean-Sébastien Monzani, Nath Sakura, René Amussen, Olivier Chauvignat, Alain Deljarrie, Gaetan Caputo…. et j’en oublie des dizaines, qu’ils me pardonnent…
(ah oui : Alain Deljarrie était à Toulouse; Olivier Chauvignat à Paris)

– Est-ce que votre expérience en tant que modèle vous aide dans la relation que vous entretenez avec votre modèle ?
C’est une bonne question ! Oui, probablement. J’ai été devant l’objectif, je me souviens donc de ce que j’appréciais lors d’une séance, et j’essaie de faire en sorte que si je posais pour moi, je trouverais la séance agréable.
Mais parfois, lorsqu’il est difficile d’expliquer une pose -même en la mimant- je me dis que je pourrais me mettre à la place de la modèle et faire la pose moi-même. Ce qui est absurde….
Enfin, cela m’arrive de moins en moins, heureusement.
Mon « passé » de modèle m’a en réalité plus aidé à « démarrer » la photo, par les relations que j’ai gardé avec certains des photographes pour qui j’ai posé, et qui ont été de bon conseil (et le sont toujours).

– Est-ce les modèles qui font appel à vous? Comment se passe le recrutement, bouche à oreille, internet, autre…. ?
KellyImage réalisée pour le book de la modele (Kelly)J’ai fait mes premières armes « sur modèles » lors de stages, notamment chez Alain Deljarrie. C’était un professeur hors paire. Lorsque j’ai ouvert mon book, afin de recruter des modèles, j’avais par conséquent déjà des images à montrer. Elles ont apparemment plu assez pour que les modèles me contactent d’elles-mêmes, et cela continue ainsi.
Il m’arrive même d’avoir bien trop de demandes pour les satisfaire toutes…. j’ai beaucoup de chance !
Internet est quasiment ma seule source de modèles, parfois aussi le bouche à oreille d’une modèle à une autre…

– Votre studio se trouve à Paris ?
Presque 🙂 Il se trouve en banlieue proche, à Ivry sur seine. Le métro n’est pas loin, ce qui était décisif pour le choix du local.

– Quels éléments sont nécessaires à la réalisation d’une belle photo ?
Vaste question ! Je doute qu’il y ait réellement une « recette » à suivre…
C’est un peu la surprise à chaque fois, cela fait aussi partie de l’intérêt de la discipline.
Naturellement, pour une photo mettant en scène une personne, si celle-ci est joliment éclairée, bien apprêtée, il est toujours plus simple d’obtenir un beau résultat que si la personne est mal préparée ou l’éclairage totalement bancal…
L’un des ingrédients essentiels est probablement la complicité entre le photographe et son modèle.
Une sorte de relation, qui fait que le modèle ait envie de « se livrer » au photographe, de livrer une expression, un regard, une pose particulière qui donnera une *belle* photo.
Lorsque cette expression se présente, j’essaie de la capter… et le reste doit être prêt pour ce moment : lumière, maquillage éventuel, vêtements ou accessoires.
L’existence de cette relation humaine entre le photographe et « son équipe » n’est pas absent dans mon intérêt pour la photo 🙂
Maintenant, une recette…. comme disait Doisneau, « si je savais comment faire une bonne (belle ?) photo, j’en ferais une à chaque fois » !

– Faites vous parfois appel à des assistant(e)s ? Où préférez-vous conserver un sorte d’intimité et de relation privilégiée avec le modèle…
Jusqu’ici, pas vraiment. Parfois si j’ai besoin d’un petit coup de main, la maquilleuse ou le coiffeur (lorsqu’ils sont présents) viennent me dépanner. Mes séances ne sont pas compliquées au point d’avoir besoin d’un assistant.
Il m’arrive de faire des séances regroupant 5 ou 6 personnes (modèles, maquilleuses, coiffeur, styliste, etc.), l’intimité est alors toute relative, et il y a toujours quelqu’un pour me dépanner au besoin. Mais je m’en sors toute seule. J’avoue ne pas m’être posé la question non plus !

– Si un génie vous proposait d’exaucer 3 voeux, quels seraient-ils ?
SabaProjet personnel de la modele (Saba)Alors, trois voeux… il y aurait certainement un voeu pour me mettre définitivement à l’abris du besoin, afin de pouvoir continuer à exercer mon « hobbie » sans avoir à me soucier du lendemain
il y en aurait probablement un autre pour mettre mes proches à l’abri du besoin eux aussi
et, soyons mégalo un instant, un voeu pour que mes photographies rencontrent le succès et restent « dans l’Histoire »… de mon vivant 🙂
Heureusement que vous ne l’êtes pas, ce génie, finalement… ils sont un peu nazes mes vœux non ?

– Avez-vous fait des expos ? Comptez-vous en faire cette année ?
Non, je n’ai jamais fait d’expo pour l’instant. J’espère avoir l’honneur d’exposer un jour… mais je ne sais trop quand, ni quoi pour l’instant ! Je suis une perfectionniste, je trouve toujours mes travaux pleins de défauts une fois que je les ai finis.
Mais c’est une bonne idée, d’essayer d’exposer cette année 🙂 J’adorerais !

– La perfection n’existe pas, c’est peut être une occasion d’en apprendre un peu plus sur ce que le public peut ressentir à la vue de certains de vos clichés.
C’est très vrai. Je vais régulièrement quérir l’avis d’autres photographes sur mes clichés via les forums, sur internet (encore internet !). Mais j’ignore malheureusement ce que le public pourrait penser de mes photos. Je n’avais pas envisagé une exposition sous cet angle.
Je pense que je ne me sens pas réellement prête, je n’ai pas encore un travail assez cohérent pour être exposé. Enfin c’est mon point de vue de perfectionniste, peut être 😉
Avis à qui pourrait vouloir m’exposer, alors 😉

– Quels sont les sites internet sur lesquels vous passez le plus de temps ?
En ce moment, je crains que ce soit facebook qui ait la palme. Le site ou l’on perd facilement son temps… Sinon, du côté des choses plus intéressantes, il y a les forums photo, notamment un ou je viens par période, je passe également parfois sur virus photo. Par période, je passe pas mal de temps sur deviant art, sur les books de différents photographes, maquilleurs, modèles….

– Aurais-je oublié de vous poser une question primordiale ou à laquelle vous auriez aimé répondre ?
WhisperProjet personnel de la modeleAh ça je n’en sais rien, je me laisse surprendre par vos questions (c’est réussi, je ne m’attendais pas à celle là !). J’en suis toute troublée, non je ne vois pas.

– Il ne me reste donc plus qu’à vous remercier pour vos réponses précises et sincères. J’espère que vous me donnerez des nouvelles ?
C’est moi qui vous remercie. C’est la première fois pour moi que l’on m’accorde une interview, j’en suis flattée. L’exercice est plus difficile qu’il n’y parait 😉 Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles, espérons une prochaine date d’exposition !

Avez-vous apprécié cet article?

5 commentaires

5 commentaires pour “Interview de Meline Waxx”

  1. […] photo-scope, le blog pour les photographes, modèles et passionné(e)s de photographie. L’interview est en ligne depuis peu, je vous invite à la découvrir. Merci à Vincent de m’avoir accordée son temps […]

  2. Enigma le 22 Mar 2009 à 0:58

    Outre d’être quelqu’un d’adorable, à l’écoute des envies et projets et bourrée de talent dans plusieurs domaines, Méline est avant une photographe hors pair que j’ai eu beaucoup de chance de rencontrer. Sa passion pour le milieu de la photographie et son oeil photographique si particulier en feront j’en suis sûre une photographe reconnue d’ici peu de temps.

  3. A.A le 22 Mar 2009 à 10:22

    Je n’ai pas encore tout vu dans le site de Meline Waxx mais j’zi dejà eu des coups de coeur pour quelque unes de ces photos, qu’elle continue !

  4. Alexis Lepanot le 22 Mar 2009 à 14:44

    Bonne interview.

  5. Perrine le 23 Mar 2009 à 10:34

    Le site de Méline Waxx est un bijou de créativité.

    …On apprécie surtout les photos du Chihuahua !

Ecrire un Commentaire