Avr 23 2011

Interview de Lorenzo Accardi

Publié par à 12:17 dans Interviews de photographe

Lachez prise– Bonjour Lorenzo, je vous laisse vous présenter à mes lecteurs.
Fils d’une mère française et d’un père italien, je suis né à Paris en 1980. J’ai grandi dans les rues de la capitale en passant mes vacances chez mon père en sicile. A l’âge de 15 ans j’ai déménagé en Avignon. C’est bien plus tard au soleil que j’ai fait ma première rencontre avec la photographie à l’âge de 20 ans. J’ai commencé avec un vieille argentique que ma mère tenait dans son grenier.
C’est le coté magique de la photo qui m’a plu. Par la suite j’ai eu mon premier numérique (un compact) et j’ai fais la connaissance de Photoshop. Les premiers clichés sont en général très basiques, pour ma part je faisais pas mal de macro.
Avec le temps le matériel à évolué et ma photo avec. Je me suis intéressé au plus grand Robert Doisneau, Brassai, Kalischer,… J’ai décidé de parcourir les rues d’Avignon à la chasse aux images en faisant du streetshot.
Puis de la à la mise en scène, avec des personnages, des décors, des costumes… Aujourd’hui j’ai mon studio et ma propre équipe.

– Quel est le rôle de chaque membre de votre équipe? Pouvez-vous nous dire comment fonctionne dans les grandes lignes votre business ?
Mon équipe est composée essentiellement de femme. Une maquilleuse coiffeuse, une assistante pour la décoration et des modèles. On peut séparer mon « business » en 2 parties : une partie création pure et une partie plus commerciale en faisant du portrait pour des clients mais toujours de manière artistique.
Portrait by Lorenzo AccardiSourireGab
– Comment se déroule une séance, de l’idée à la photo finale?
En règle générale entre le moment où l’idée germe et la réalisation il se passe souvent un laps de temps. Tout commence par une idée ou un thème, puis d’autres idées viennent peu à peu se greffer. Mon équipe apporte également sa note, ce qui est très intéressant car cela permet d’enrichir la photo. Ensuite vient la phase réalisation avec la question comment faire ? Quel matériel utiliser, quel décor?
Une série comme « Lâchez prise », c’est un an de travail, de recherche et environ 5 heures d’installation avant le shooting pour chaque photo.

– Parlez nous de cette série qui vous tient justement à coeur
Lâchez prise c’est la frontière entre le réel et rêve. C’est un instant d’évasion dans se monde parfois maussade et routinier. Les personnages mis en scène sont des gens ordinaires qui sont aspirés par leurs rêves dans leur routine qui vient en quelque sorte les libérer.

La marionette– J’imagine qu’il y a un gros travail de post production sur ces clichés. Quels logiciels utilisez-vous et comment procédez-vous?
Effectivement je parlais tout à l’heure du temps de réalisation mais il y a également un gros travail post prod. Pour cette série j’ai utilisé Photoshop uniquement, mais je dirais que c’est comme une recette, chacun a ses petits trucs secrets. Il y avait une volonté d’éviter au maximum l’utilisation de logiciel, tout les objets ont été accrochés avec des fils de pêche ou du scotch double face.
Ni les objects, ni les personnages (sauf pour la salle de bain) ont été incrustés.

– Une expo à Avignon est prévue le mois prochain, c’est bien ça ?
Oui tout à fait l’expo est prévue en Avignon à Equilibre un restaurant bio du 9 au 14 mai. J’aime beaucoup le cadre et je trouve le style moderne approprié. D’autres expositions devraient suivre dans l’année mais je n’ai pas encore de dates précises.
BotteLa valise vieillie

– Quels conseils prodigueriez-vous à un photographe débutant qui veut s’améliorer?
Il faut être passionné, ensuite la principale qualité pour un photographe c’est la curiosité et le sens de l’observation, il faut être curieux et observateur. Avec l’avancée du numérique il faut maîtriser les logiciels mais il ne faut pas oublier son matériel et la technique. Je suis souvent frappé par le rendu de certains photographes sans matériel utilisant Photoshop et Lightroom.
Il faut jouer sur la créativité pour être original, c’est ce qui fera la différence.

– Citez moi 3 photographes que vous souhaiteriez mettre en avant.
Alyz, Benoit Paillé et un ami benjamin rinaldi

– L’interview touche à sa fin, je vous remercie Lorenzo pour le temps consacré à cette interview.
Merci pour cette interview et j’espere vous retrouver nombreux à l’expo de « Lâchez prise » ! Merci photoscope

Portrait Lorenzo

Pour voir le travail de Lorenzo Accardi : http://www.lorenzoaccardi.com

Avez-vous apprécié cet article?

6 commentaires

6 commentaires pour “Interview de Lorenzo Accardi”

  1. Ephémère Fixé le 15 Mai 2011 à 14:11

    J’aime beaucoup le travail de Lorenzo Accardi! 🙂

  2. photo sur toile le 16 Mai 2011 à 16:45

    C’est vrai que les photos sont sympas, j’aurais aimé que l’interview soit un peu plus longue, notamment sur la problématique des logiciels de retouche.
    Toujours est-il que ça fait du bien de lire qu’un professionnel de la photo travail aussi sur le long terme, que la photo ne se résume pas à appuyer sur un bouton et qu’un cliché demande de la préparation, et de la post-production 😉
    J’aurais aussi voulu en savoir plus sur les portraits, car je les trouve très réussis.
    Merci en tout cas pour l’interview.

  3. Lorenzo ACCARDI le 19 Mai 2011 à 12:33

    Bonjour,

    Merci pour vos commentaires 🙂
    « Photo sur toile » qu’aurais tu aimé savoir en plus sur les portraits ?

    Lorenzo

  4. JulienHamon le 05 Juil 2011 à 13:19

    Tres impressionnant j’aime beaucoup!

  5. LbeL le 17 Juil 2011 à 10:45

    excellente interview et des photos qui donnent envie d’en découvrir plus sur la production de Lorenzo Accardi, merci pour cette lecture et longue vie à photo-scope 🙂

  6. Tableau phot pop art le 20 Oct 2011 à 8:30

    Lorenzo Accardi est sans doute un professionel de photo. J’aime bien l’interview.