Interview de Frédéric Karikese

21 janvier 2008 4 Par vincent

Frédéric Karikese

Je suis fier de présenter une nouvelle interview, celle du photographe belge Frédéric Karikese. Très apprécié dans le monde de la photo (par ses créations photographiques et ses qualités humaines), Frédéric compte à son actif des dizaines (centaines) d’expositions à son actif, des publications nombreuses, des prix prestigieux à travers le monde. Son CV (impressionnant) est disponible à cette adresse.

– Bonjour M. Frédéric Karikese. Flatté que vous ayez répondu à mon invitation.
N’est-ce pas ? ! . Je vous comprends.

– Avez-vous pris des bonnes résolutions pour l’année 2008 ?
La caractéristique principale des bonnes résolutions étant de ne jamais se réaliser, j’ai pris celle, IMPERATIVE de faire une cure de désintoxication et d’arrêter la drogue. Je le jure : JE NE MANGERAI PLUS JAMAIS DE CHOCOLAT ! ! .

Karikese Uniqua– Pouvez-vous nous décrire votre rapport à la photographie ?
Erotique et thérapeutique, dans la mesure ou le bonheur que m’apporte la photographie, en général et la mienne, en particulier, est, avec d’autres choses, fondamental à mon équilibre. Capturer, voir créer de la beauté est tout à fait extraordinaire et délectable.

– Et votre rapport avec les modèles ?
Photographique, parfois artistique et même quelque fois amicaux

– Une photo qui vous vient à l’esprit dont vous êtes le plus fier ?
Une photo bouleversante, d’une petite fille qui fuyait, au Vietnam. Dommage que ce ne soit pas moi qui l’ai faite.

– Une séance qui a tourné au vinaigre ?
Une dispute sévère avec un modèle. Ne le dites pas, mais son cadavre repose, à présent, sous le prunus, dans mon jardin. Gniark gniark ! . Elle aurait dû savoir que j’ai TOUJOURS raison ! !.

– Une photo ou séance photo dont vous aviez été déçu par le résultat ?
Celle ou, après s’être déshabillé, le modèle s’est avéré être un homme.

Karikese : Virginie Vanos– Sur quels critères vous basez-vous pour travailler avec un mannequin/modèle ?
Son tour de poitrine.

– Y aurait t-il des adjectifs qui pourraient caractériser votre démarche photographique ?
Romantique, romanesque, esthétique et même parfois, à velléité humoristique.

– Si vous aviez des super pouvoirs, quels seraient t-ils ?
Stopper définitivement la faim et le manque de soins, dans le monde.

– Un conseil particulier à l’égard des modèles (débutant(e)s ou expérimenté(e)s ?
Me contacter. Je suis gentil.

– Qu’aimeriez-vous faire comme photos ?
Des photos intéressantes, belles ou/et terribles (au sens ou George Bataille l’entendait : « la beauté n ‘est que le premier degré du terrible »), pleine de sens et originales. Une exposition dont on sort exactement dans le même état qui était celui dans lequel on est entré, n’a, à mon humble avis, aucun intérêt.

J’aimerais faire quatre citations, à mon opinion, très riches et constructives, pour finir.

1) «La culture pour un photographe est bien plus importante que la technique. »
[Gisèle Freud]

2) «Nous pouvons améliorer les images du monde et, comme ça, nous pouvons améliorer le monde. »
[Wim Wenders]

3) «Le cœur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines. »
[Thomas Moore]

4) «Je veux moi aussi que mes images soient inexactes, qu´elles deviennent des mensonges plus sincères que la vérité elle-même. »
[Peter Beard]

Rafaël City by Karikese

Frédéric Karikese

Ses sites internets :