Interview d’Eléonore Chellini

24 novembre 2011 9 Par vincent

– Bonjour Eleonore, pouvez-vous vous présenter sommairement à mes lecteurs?
Bonjour à toi. Alors je m’appelle Eléonore Chellini, j’ai 15 ans et j’habites dans le Pays de Gex, à côté de Genève 🙂

– A quel age avez-vous commencé à faire de la photographie? Comment est née cette passion?
J’ai commencé il y a un peu plus d’un an durant les grandes vacances, j’avais 14 ans. Elle est née petit à petit et je ne m’en suis pas vraiment rendue compte, durant cette période où j’ai voyagé avec ma famille, je mitraillais carrément avec mon compact, et j’ai fait des photos de paysage, de fleurs, des photos de touristes quoi, mais en essayant de les rendre les plus agréables possibles 🙂 Et puis à la fin de l’été j’ai créé un blog sur Skyrock afin d’avoir des avis dessus. A force de voir les autres blogs de personnes passionées de photos, je me suis laissé prendre par cette passion, et les critiques que je recevais sur mon blog m’aidaient beaucoup pour progresser. Et maintenant je ne peux plus m’en passer, c’est devenu plus qu’une passion pour moi !

– En effet, pour une jeune débutante, vous n’avez rien à envier à certains photographes qui pratiquent leur passion depuis de longues années! Un avenir prometteur selon moi.
Avez-vous en tête une ou plusieurs critiques qui vous ont aidée?

Je n’ai qu’un point de vue intérieur de ce que je fais, donc je n’en ai absolument aucune idée ! Mais en tout cas, la photo restera une grande partie de ma vie, avec une reconnaissance ou non, et tant que je photographierais, je serais heureuse. 🙂

Et bien des critiques sur deviantART m’ont énormément aidées, elles étaient vraiment objectives et sincères ! Sur Skyrock aussi, losque j’ai été blog star certaines critiques étaient franchement très intéressantes et m’ont beaucoup servi. J’ai eu la chance d’avoir pas mal d’avis sur mes photos, positifs ou négatifs , et c’est ça qui fait progresser.

– Quels sont les artistes ou photographes qui influencent votre manière de photographier ou de traiter les images?
Il y en a des tas, et je ne pourrais sûrement pas tous les citer ! Mais parmi les plus influents pour moi il y a avant tout Félicia Simion, puis Julie de Waroquier que je suis depuis un bon moment, ainsi qu’Alexandra Sophie. Mais aussi d’autres tels que Victor Habchy, Pauline Greefhorst, David Olkarny, Sabrina Cichy, Vanessa Paxton, Emily Soto, Kane Longden, Seanen Middleton, Brooke Shaden, sildenafil from india, ou encore Luke Heman 🙂 Mais il y en a tellement d’autres!

– Aujourd’hui, comment abordez-vous vos différentes séances, est-ce que vous improvisez, les préparez à l’avance?
Cela dépend, je peux très bien décider 15 minutes avant de partir en séance photo comme la prévoir 5 jours avant. Je fais très souvent des autoportraits car je n’ai pas la chance d’avoir beaucoup de modèles à disposition. Alors je pars avec mon trépied, un sac plein d’accessoires et mon appareil (à pied) et je me rends dans des champs, à la montagne, dans des coins autour de chez moi. C’est du sport de faire des autoportraits, j’ai 10 secondes pour me positionner, et je passe mon temps à faire des zigzags entre l’appareil et le lieu où je me positionne. J’ai l’air un peu cinglé 😉 Mais travailler seule est vraiment mieux pour moi, bien que ce ne soit pas pratique. Je n’ai pas encore la même façon d’aborder une photo lorsque je suis en autoportrait, et lorsque j’ai un modèle. Mais mes séances photos sont assez variées et différentes les unes des autres.

– Faut investir dans un déclencheur à distance sans fil peut être? 😉
Oui mais je suis assez à cours financièrement, et je ne gagne presque rien par rapport à la photo. J’économise pour un nouvel objectif et donc la télécommande passe en dernier, mais c’est vrai que ce serait bien pratique !

– Quel matériel photo avez-vous actuellement en votre possession?
J’ai actuellement le Canon EOS 550D avec les objectifs 18-55 et 55-250, ainsi qu’un trépied, et un reflex argentique de mon père mais que je n’utilise que comme accessoire, je n’ai jamais testé l’argentique. Sinon, le système D reste mon principal matériel.

– Et quel objectif souhaitez-vous aquérir et pourquoi ?
J’aimerais beaucoup acheter le 50mm F1.4, car sa qualité m’intéresse beaucoup et sa grande ouverture aussi, malheureusement il coûte plutôt cher..
Je suis de plus en plus limitée, et un peu lassée du manque de nouveauté côté matériel, ça m’aiderait bien d’être riche. Mais je ne me plains pas j’ai la chance d’avoir un reflex avec mes objectifs et c’est déjà très bien.

– J’ai l’impression que vous accordez aussi une place importante au post traitement. Pouvez-vous nous en dire un peu plus?
Oui, le post-traitement prend une grande place dans mes photos. Je leur donne l’atmosphère que je veux pour la photo, et c’est important pour moi de me l’approprier, de façon à ce que ce ne soit pas la photo de mon appareil, mais une photo à moi, celle qui correspond à ce que j’ai envie de montrer, et la retouche m’aide pour ça. Pour moi, une photo qui n’est pas retouchée n’est pas terminée, il lui manque un truc. Ne serait-ce que pour les contrastes, mais il lui manque un truc. Je ne retouche pas tellement contrairement à ce que l’on pourrait croire, juste les courbes, la balance des couleurs, la saturation, et je m’amuse avec le pinceau pour créer des vignettages qui me plaisent. J’ai reçue quelques critiques concernant ma retouche, comme quoi je ne serais « rien sans photoshop », mais j’ai déjà publié des photos non retouchées et je le ferais encore sans aucun soucis.

– Quels sont les 3 plus beaux cadeaux que le père noël pourrait vous faire cette année?
Les 3 plus beaux cadeaux ? Je dirais mon objectif, de la santé pour mes proches, et du bonheur 🙂

– Quel message aimeriez-vous faire passer pour terminer cette interview?
Juste de croire en soi, en ses rêves, simplement.

Consultez le travail d’Eleonore sur les sites suivants: