Déc 26 2008

Bob Giorgi – Des corps naturels

Publié par à 16:12 dans Interviews de photographe

Des corps naturels

Habitant sur Aix en Provence j’ai eu le privilège d’être invité au vernissage de l’exposition du photographe de nu « Bog Giorgi » à l’occasion de la sortie de son premier livre intitulé « Des corps naturels ». C’est dans le cadre d’une salle d’un hôtel près de la célèbre place de la Rotonde que j’ai pu rencontrer avec un ami photographe ce personnage. Tout ceci étant organisé par l’Association Relations Culturelles et Artistiques du Roy René.

A travers de très beaux tirages mis en valeur nous voyageons à travers le sud-est de la France, de la Camargue à la Corse en passant par la Côte bleue. De belles jeunes femmes dénudées sont mis en valeur avec des mises en scènes qui ne laissent pas le spectateur indifférent.
Bob GiorgiPortrait de Bob GiorgiSalle de l’exposition à Aix en ProvenceUne de ses photos exposées
Merci donc à Bob pour son accueil et félicitations aux heureux chanceux qui ont pu gagner un livre dédicacé lors du tirage au sort 😉
Découvrez maintenant le photographe à travers cette interview :

– Bonjour Bob, comment allez-vous depuis la dernière fois que je vous ai vu sur Aix-en-Provence au vernissage de votre exposition?
Un photographe qui peut exposer ses images va forcément bien. Montrer son travail est toujours une belle récompense et c’est riche en enseignements.

– Quel est votre regard concernant cette soirée? Est ce pour vous un aboutissement? Ou bien pensez-vous déjà rebondir sur un autre grand projet?
col de tendeRoute vers le col de Tende, à la frontière Italienne
C’est un moment privilégié parce qu’on y rencontre de nouveaux regards bien sur, mais surtout parce que on y revoit des fidèles, des habitués avec qui on fait le point du chemin parcouru et parce que c’est un moment amical. Un aboutissement, peut-être pas ce soir, parce que c’est la 5ème fois que j’expose cette année. D’ailleurs je ne présenterai probablement que peu de nouveautés l’année prochaine car mon objectif restera avant tout de promouvoir mon livre « Des Corps Naturels“.
Mais d’autres projets, d’autres séries sont en cours. C’est un peu trop tôt pour en parler.

– Pouvez vous nous expliquer votre parcours? Pourquoi vous êtes vous dirigé vers la photographie de nu?
Mon parcours est long et très sinueux, musicien, ingénieur du son, électronicien, commercial, infographiste, créatif et enfin photographe… sans oublier cow-boy à OK Corral ! J’aime la nouveauté. Quant au nu artistique, c’est une succession de rencontres qui m’y ont conduit au début. Puis, par la suite, c’est la qualité des relations humaines que j’y ai découvertes d’une part, et d’autre part l’impact visuel et émotionnel que cela engendre auprès du public qui m’ont conforté dans cette voie.
étendues de sable aux Saintes-Maries-de-la-Mer
– Comment recrutez-vous vos modèles ? Avez-vous une relation de confiance particulière avant d’aborder une séance photo qui peut s’avérer un peu périlleuse?
Ça c’est la question que tout le monde me pose. En fait, c’est surtout le bouche à oreille qui fonctionne, les modèles parlent « entre elles », ce sont mes meilleures ambassadrices. Mon site Internet m’amène aussi beaucoup de propositions, mais elles ne correspondent que rarement au profil que je recherche.
Avant de préparer les séances, je prend le temps de faire connaissance avec le modèle. Un lien de sympathie doit se créer. En général je commence toujours par une séance de studio avec calme confort et chauffage…

– Justement vous devez certainement avoir beaucoup d’anecdotes à ce sujet, quelles difficultés particulières avez-vous pu rencontrer au fil du temps? N’avez-vous jamais eu de soucis avec des passants trop curieux, la police?
Si une séance peut sembler périlleuse, je ne la fais pas. Les rares rencontres avec des badauds n’ont été ponctuées que par des sourires amusés et bon enfant. Les pires rencontres l’ont été avec des moustiques. Avec la police, je ne me suis jamais fait piquer… Le seul endroit où j’étais un peu inquiet, c’est lorsque j’ai fait une série de nus aux Etats-Unis. J’ai donc redoublé de vigilance, mais ce n’est peut-être que des a priori par rapport à ce que l’on m’a raconté.

– Avant de commencer à shooter un modèle, avez-vous une idée bien précise du résultat escompté (repérages, thème…) ou parfois l’idée vous est-elle venue sur le moment présent ? Il faut dire qu’à la vue des photos qui ont été exposées, un sens particulier se dégage de chacune d’entre elles.
Je n’ai aucune règle. Cela bride la créativité. J’ai parfois une idée préétablie, un thème prévu presque toujours, mais je peux très facilement changer d’avis ou tout simplement improviser en fonction du lieu, de la situation, de l’humeur. La seule contrainte que je me donne c’est de travailler en fonction de la lumière, c’est elle le vrai patron.

– Avec quel matériel photographique vous promenez-vous ?
Baie CalviRoches de la baie de Calvi en Corse
Le matériel n’est pas le plus important pourvu qu’il soit bon et adapté. “Des Corps Naturels” a été réalisé en 24×36 argentique. Maintenant je shoote essentiellement en numérique, c’est excellent aussi. En fait je ne me promène quasiment jamais avec du matériel… Je ne le prends que lorsque je pars faire une séance. J’évite de m’éparpiller pour être 100% dans mon créneau.

– Quelles sont vos influences artistiques? Comment décririez-vous votre univers ?
Mon univers, c’est le nu artistique bien sur, mais également la mode, la beauté, le portrait et la publicité. Le point commun en est la femme et la beauté.

– Citez-nous quelques auteurs photographes que vous appréciez particulièrement.
Sieff, Helmut Newton, Peter Lindberg, Demarchelier, et beaucoup d’autres qui sont excellents. J’en suis imprégné, mais lorsque je fais des images je ne pioche que dans mon imaginaire et dans celui de mes modèles. Je n’aime pas recopier et encore moins me copier moi-même et refaire ce que j’ai déjà fait.

– Pouvez-vous nous parler de votre livre, ce qu’il représente pour vous? Où peut-on se le procurer ?
Mon livre, c’est mon premier bébé. Un pari avec moi-même et un premier vrai pas dans le monde de la photo. Soit 4 ans et demi de prises de vues, plus 1 an pour la maquette qui est faite maison. Je l’ai auto édité et je n’ai pas pour l’instant de distributeur, donc vous ne le verrez que rarement sur les étagères. Mais il peut être commandé dans la plupart des librairies qui y ont accès. Sinon le plus sur pour l’avoir facilement c’est de le commander directement sur mon site : www.bobgiorgi.com
les digues de Camargue sur le chemin de Beauduc
– Quels sont vos projets pour l’année 2009 ?
Le Salon International d’Art Contemporain de Marseille en Mars. Je cherche aussi des lieux et des manifestations pour exposer sur Paris. Travailler sur mon prochain livre… mais c’est top secret.
Et bien sûr continuer à faire la promo de « Des Corps Naturels”

– Merci beaucoup Bob pour tout, je vous laisse le mot de la fin, un message à faire passer peut être ?
Oui, ne laissez personne enterrer vos rêves et vos projets et soyez enthousiastes, c’est fortement contagieux !

Avez-vous apprécié cet article?

2 commentaires

2 commentaires pour “Bob Giorgi – Des corps naturels”

  1. galeria59 le 28 Déc 2008 à 2:01

    Genial Photos !!!!
    Merci…

  2. JanJan le 31 Déc 2008 à 9:22

    Super photos ,j’adore le noir et blanc!

Ecrire un Commentaire