Nov 14 2009

Interview d’Axel Duforest

Publié par à 23:01 dans Interviews de photographe

Publicity– Bonjour Axel Duforest, je suis content de pouvoir enfin discuter avec vous. Pouvez-vous nous parler de votre parcours, de votre enfance à maintenant (dans les grandes lignes) ?
Originaire de Poitiers, c’est dès l’âge de 15 ans que j’ai découvert la photo suite à mon adhésion d’un club de la région. Après quelques années, je suis devenu responsable de ce même club. Déjà, j’étais plutôt dirigé vers le portrait. Tout le monde y passait, surtout ma sœur cadette.
Dans le milieu de la nuit et du spectacle, avec « mon oncle d’adoption », c’est à l’age de 20 ans que j’ai commencé à me servir de mon expérience de la photo lié au graphisme pour me spécialiser dans la communication d’artistes.
C’est grace à ces nombreuses rencontres dans ces milieux que depuis bientot 15 ans, je m’occupe de la communication d’artistiques, leur proposant graphisme, photo et vidéo.

– Quelles ont été et quelles sont vos sources d’inspirations, vos lignes directrices ?
Je suis un photographe qui ne prend jamais de photo à part pour le travail et donc principalement pour mes clients. C’est vrai que je ne ressemble pas au photographe que vous pouvez croiser dans la rue avec son appareil en bandoulière, je ne sors mon appareil que pour les shootings programmés de mes clients.
En ce qui concerne les lignes directrices, seules encore une fois sont celles que m’inspirent mes clients.
Sébastien BenettTeo MossHugo Mangon

– Quels qualificatifs emploieriez-vous afin de caractériser votre travail photographique?
Et bien pas de qualificatif particulier mais simplement à dire que je ne supporte pas qu’une photo ne soit pas retouchée !!! C’est aussi sûrement pour cela que l’on fait appel à mes services en tant que Retoucheur. Certains clients me demandent en retouche de recréer le « naturel » ; quel paradoxe.

– Justement concernant les retouches, combien de temps passez-vous en moyenne sur une photo? Quelles retouches effectuez-vous systématiquement?
Tout dépend du type de résultat souhaité. Version « Naturel », « Magasine » ou « Effets spéciaux ».
Vu que je suis un peu perfectionniste, ca peux prendre une après midi entière, surtout pour les effets spéciaux et surtout si j’ai un client aussi pointilleux que moi.

Je suis retoucheur mais pas systématiqu’eur … je me laisse guider par le personnage. Toujours en fonction de la demande du client, j’aime rectifier ou accentuer certains défauts, mettre en valeur certaines parties ou les cacher.
Vu que je travaille principalement pour des artistes, personnes du spectacle et surtout dans un monde de beauté et de paraitre, je suis souvent contrains de rendre plus beau que nature.

– Que pensez-vous de la proposition de loi relative aux photographies d’image corporelles retouchées?
NatyRien … ça ne m’empêchera pas de travailler, et surtout vous croyez franchement que ça va changer réellement grand choses ?
Maintenant je pense qu’au lieu de s’occuper du résultat, nos chers pouvoirs publics feraient sûrement mieux de s’occuper de prendre le problème à la source  (comme pour beaucoup d’autres problèmes me direz-vous).
Ça n’empêchera pas à certains de passer à travers les mailles du filet. Encore une loi pour se donner bonne conscience, ne croyez vous pas que notre chère première dame ne se fera pas gommer quelques défauts en cachette (sans commentaire)?

– Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué?
Toutes !!! Vu que chaque client est différent, chaque rencontre l’est également.
J’ai dernièrement été contacté par un jeune de 16 ans et j’ai eu la bonne surprise de découvrir le plus jeune sopraniste et surtout la voix la plus aiguë du monde.
Si certaines rencontres marquent plus que d’autres, ça vous rappelle surtout que ce n’est pas toujours les moins célèbres qui sont les plus simples, c’est bien connu mais je ne citerai pas de nom 🙂

– Vous avez fait quelques couvertures de magazine, comment cela se passe t-il? Est-ce le magazine qui vous contacte ou est-ce vous qui faites une proposition ?
Ce n’est pas mon style de démarcher les mags et encore moins de proposer les photos de mes clients. Maintenant, que voulez-vous répondre à ce genre de proposition ? Oui évidement, c’est toujours flatteur.

– Travaillez-vous le plus souvent en studio ou en extérieur? Êtes-vous seul ou faites vous appel à des assistant(e)s? En gros comment se passe un shooting, où, comment, qui…?
Et bien tout dépend du résultat que mes clients désirent!
Souvent exigeants, ils ne viennent pas que pour une simple séance photo ou pour un simple book rapide en 12 minutes. Directeur Artistique (www.axelduforest.com), je propose des solutions de communications et packs complets où l’on prend du temps pour réfléchir aux manières d’aborder les photos.
Personnellement je préfère tous les supports vivants ou naturels. Dernièrement, pour les clichés d’un disque jockey, nous étions partis pour le traditionnel et récurrent fond blanc mais nous avons terminé sur une partie en béton de mon loft.
Je suis toujours à la recherche d’endroits, lieux insolites, comme je dis souvent « des lieux de ouf ».
J’adore imaginer le résultat de photos en passant dans un lieu où personne aura pensé en faire à cet endroit !

En photo, je travail le plus souvent seul, mais il m’arrive de faire appel à des assistants et parfois des collaborateurs en fonction de la demande des clients.

Comme le photographe n’est pas le seul acteur d’un shooting réussi, je travaille en collaboration avec de vrais professionnels en qui j’ai absolument confiance et qui m’accompagnent sur beaucoup de projets.
David Archuleta

– Très bien  Quel matériel photographique utilisez-vous ?
Un très grand photographe m’a dit un jour « même avec un jetable, un VRAI photographe doit être capable de faire un chef d’œuvre », car tout est dans le contrôle de la lumière.

Je suis évidement bien équipé et préfère du matériel de marque qui tient la route que le dernier truc à la mode pour en mettre plein la vu aux clients.
Que ce soit en photo ou en vidéo HDSLR, je travaille officiellement avec CANON mais j’utilise beaucoup de petits trucs que l’on ne trouve pas en magasin comme de petits trucs fait maison dont je garderai le secret …

– Est-ce que votre travail est exposé actuellement quelque part? Comptez-vous faire prochainement une expo sinon ?
Vu le temps que je passe actuellement en retouche pour des clients et la partie consacrée à l’activité graphique, j’avoue que je n’ai pas du tout le temps de penser à exposer quoi que ce soit.
Je ne communique pas trop de manière générale et comme je réponds à chaque fois, je préfère qu’une personne puisse s’approprier une photo seule devant son écran, plutôt que dans une grande salle où se congratulent tout un tas de convives une coupe de champagne à la main.

– L’interview se termine, je vous laisse comme j’ai l’habitude de le faire, les mots de la fin 🙂
Merci beaucoup pour cette interview et pour le mot de la fin je dirai simplement :

«il ne suffit pas de s’acheter le tout dernier appareil photo à crédit sur 20 ans pour devenir photographe».

Cathy BLes triplés

Avez-vous apprécié cet article?

Aucun commentaire

Les commentaires sont actuellement fermés.