Mai 12 2008

Stéphanie : une modèle et retoucheuse de talent

Publié par à 17:21 dans Interviews de modèle

Stéphane Regnier– Bonjour Stéphanie, racontez-nous vos débuts. Comment êtes vous venue à être modèle reconnue ? Est-ce une passion ou un pur hasard ?
Bonjour Vincent 🙂 Alors en fait j’ai commencé à poser pour des photos publicitaires à l’âge de 10 ans (ça date… :P), l’occasion s’est présentée par hasard, quand un photographe au bureau de ma mère (qui travaillait dans une agence de pub, tout s’explique) a vu ma photo accrochée à son mur. Moi j’étais ravie et je l’ai suppliée de dire « oui » !
Ensuite, j’ai continué à poser de façon plus ou moins régulière, pendant les vacances ou quand j’en avais occasion. Tout s’est vraiment accéléré avec internet et le fameux forum Sans Prétention; c’est là je pense que j’ai commencé à me faire connaître et à cette période je n’avais plus un seul week-end de libre, toujours des séances photos qui venaient se greffer à la dernière minute, et ça a duré pas mal de temps comme ça.

– En effet vous avez un portfolio impressionnant dans tous les sens du terme 🙂
J’en suis la première surprise à vrai dire ! Je me demande comment j’ai pu faire tout ça moi-même…

– Parfois à travers vos photos on voit une mise en scène, est-ce de votre propre initiative ou celle du photographe qui demande de retranscrire vos émotions ?
François JéromeAlors il y a vraiment eu toutes les possibilités, tout dépend du photographe, chacun a ses préférences, manies, envies, directives… Je m’adapte à tout et j’aime m’impliquer dans chaque projet. Si le photographe arrive avec son idée, je l’aide autant que possible par exemple pour avoir les bonnes tenues (j’ai des bons plans !)… S’il n’y a pas de maquilleur ou coiffeur, je bidouille à ma façon.
Pour ça, je déborde d’idées ! J’essaye aussi de trouver des poses, des attitudes si je sens que le photographe n’est pas dirigiste. Je crois bien que j’ai eu tous les cas de figure mais au final on y arrive toujours.

– Avez-vous fait du théâtre ?
Non jamais, j’aurais bien aimé…

– Faites-vous toujours autant de photos en tant que modèle ou avez-vous ralenti le rythme par rapport à votre autre profession (retouche d’image) ?
Là je sens que vous voyez juste ! 🙂 En effet, j’ai nettement ralenti le rythme, mon activité de retoucheuse (je n’ai jamais été modèle de « métier ») me prenant maintenant la quasi totalité de mon temps, mais je suis ravie de la tournure que ça prend. Je ne vais pas pouvoir poser toute ma vie non plus, et c’est la voie dont je rêvais. La retouche, c’est vraiment mon truc ! 🙂

– On en reparlera dans 5 minutes mais c’est du bon boulot !
Pascal AbadieAh j’ai oublié de dire que je préfère passer mes week-ends avec mon amoureux (que je n’avais pas pas quand j’enchainai les séances).
Merci pour le compliment 🙂

– Avez-vous en tête des shootings particuliers (positifs ou négatifs) ?
Dans l’ensemble, je n’ai que des bons souvenirs des séances, ça s’est toujours très bien passé.
Il y a bien eu un ou deux cas que je préfère oublier, mais les bons souvenirs sont ceux que je garde ! Il y en a plein !!!!! Des délires, des fous rires, des bêtises, j’ai aussi quelques photographes « préférés » avec qui c’est toujours un plaisir de poser.
Celui qui me vient tout de suite à l’esprit c’est la fois où nous faisons une séance près d’une borne à incendie avec Sylvio Testa. Il avait mis sa voiture à l’envers pour pouvoir faire les photos, c’était aux Etats Unis et il n’y avait personne sur la route… Sauf un flic qui est arrivé pour nous demander si tout allait bien, je n’ose pas raconter la panique et la crise de rire, mais je me comprends (Sylvio si tu me lis !!!!)

Sylvia Testa

– Avec quels photographes continuez-vous à poser ? Y a t-il un ou des photographes avec lesquels vous aimeriez travailler ?
Même si j’ai ralenti le rythme, je pense notamment à Pascal Abadie, Sylvio Testa, François-Jérôme, et dernièrement Eric Bonzi. Et bien sûr mon illustrateur préféré, Solaris 😉
Il y a beaucoup de photographes dont j’apprécie les images et avec qui j’aimerais collaborer, mais je ne fais rien pour, faute de temps.

– Votre grande expérience vous permettrait-elle de donner des conseils à de nouvelles jeunes femmes souhaitant exercer ce métier ?
Thierry bisC’est difficile de répondre, parce que, comme je l’ai écrit plus haut, le fait d’être modèle n’a jamais été un « métier », c’est juste un amusement, un passe-temps, un plaisir… rien de plus. Je ne gagne pas ma vie en tant que modèle, je pense d’ailleurs que si j’avais voulu, ça n’aurait pas été possible pour moi d’en vivre.
Alors pour les conseils, je ne sais pas ce qu’il faudrait, certainement une orientation vers le mannequinat, en contactant des agences, ce qui implique d’avoir les critères requis, ensuite, pour ce qui est de poser, je dirais qu’il faut y aller, tant pis si on a peur de mal ressortir en photo, car une sélection sera faite. Et être tout de même vigilante par rapport aux demandes de photographes, mais ça, ce n’est pas un scoop 🙂 Il y a des gens sérieux et d’autres moins. Il faut savoir les détecter pour éviter les mauvaises surprises.

– Merci Stéphanie. Parlons donc maintenant de votre métier. Depuis quand l’exercez-vous, quelle formation avez-vous suivie ?
Je suis retoucheuse de façon professionnelle depuis 2 ans et demi maintenant 🙂 En fait j’ai fait une formation de Webdesigner (je suis en fait Webdesigner et Retoucheuse). Ce n’est pas ce qui m’a appris la retouche mais c’est vrai que j’ai tout de suite été attirée par ce fabuleux outil qu’est Photoshop ! Je l’ai exploré de partout, je m’y suis simplement intéressée. J’adore dessiner également, et ayant des images sous la main, j’ai naturellement été tentée de travailler dessus. J’ai acquis certains automatismes et techniques à force de bidouiller, de faire des essais, des mixtures, j’y ai passé des heures, des jours, des nuits, des semaines, des mois, des années… ! 🙂 Quand on aime on ne compte pas comme on dit ! Et puis j’ai aussi travaillé dans un labo de retouche où j’ai pu apprendre pas mal de choses notamment sur les chromies.

– Quelle est la retouche photographique dont vous êtes la plus fière ? Pouvez-vous nous commenter votre démarche ?
A ce jour, je pense à la retouche photographique du « Radeau de la méduse » revisité par Rancinan, qui m’a pris énormément de temps tant il y a de détails. La prise de vue avait fait office d’animation sur deux jours pour l’Open Studio Canon. Le résultat est le fruit de toute une équipe. J’ai contribué à la phase finale 🙂

– Cela représente combien d’heures de travail de retouche ?
Si je compte les aller-retours pour modifications, je dirais près de 15-16h en tout.

Rancinan - Le radeau de la méduse

– Comment obtenez-vous les contrats concernant ce genre de travail (bouche à oreille, démarche personnelle…) ?
Tout a commencé quand un de mes amis photographe, Thierry Bys (d’ailleurs on peut le rajouter sur la liste de ceux pour qui je pose toujours !), m’a transféré une annonce publiée sur un site de marketing : « Cherche retoucheur, urgent ».
J’ai décidé d’y aller à fond, je me suis fait un book de retoucheuse en un temps record avec des images que j’avais réalisées, il devait y en avoir 10 pas plus, et j’ai appelé. Le premier photographe à me faire confiance a été Gérard Rancinan et tout s’est enchainé. Je travaille régulièrement avec lui depuis, et j’ai par la suite rencontré Armen par le biais d’un magazine, qui me fait également beaucoup travailler avec les maisons de disques. Tous les autres photographes, ou sociétés avec qui je travaille aujourd’hui, c’est grâce au bouche à oreilles, à Internet, à mon site… Celà m’évite de démarcher, je n’aurais pas pu espérer mieux.

– Vous faites aussi de la photographie ?
Disons que je m’amuse à faire des photos, ce n’est pas pareil ! J’ai voulu en faire au départ pour me constituer un début de book de retoucheuse, comme ça j’étais libre de trafiquer les images à ma guise. Mais, non, je ne suis pas photographe, honnêtement les prises de vues que je fais ne sont pas toujours terribles ! Mais vous l’avez compris, moi ce qui me plait c’est la retouche… A la limite plus y’a de boulot, mieux c’est ! (rires !!!!)
Retouche Armen Retouche Ben Le Retouche Blaise Arnold

-Quels sont vos prochains projets ?
Des retouches pour une maison de disques américaine, retouches de rapeurs et photomontages. Et aussi le rideau du Châtelet!

– Des sites internet coup de coeur ?
Un peu de pub pour mon chéri 🙂 http://www.solaris-images.com

– Un message à transmettre pour finir ?
Tout simplement merci 🙂

– Merci pour l’interview et à très bientôt.

Voici les sites de Stéphanie :

Avez-vous apprécié cet article?

Un commentaire

Un commentaire pour “Stéphanie : une modèle et retoucheuse de talent”

  1. joel le 17 Juil 2008 à 18:21

    Bonjour,

    Je désire prendre vos services pour des retouches photos quel sont les prix pour 120 photos environs pour des photos de mode, beauté, lingerie,nus artistique.

    quel sera votre prix ? Le délai d’attente ?
    merci cordialement
    joel

Ecrire un Commentaire