Interview d’Anelyne

17 mai 2011 7 Par vincent

AnelyneJM Bulles– Bonjour Anelyne, pouvez-vous brièvement vous présenter?
OK, alors moi c’est donc Anelyne, j’ai 27 ans, je fais des photos depuis à peu près un an et demi.

– Y a t-il une raison précise qui vous a poussé à faire de la photo ? Quelle est votre motivation ?
Alors vraiment pas, ça s’est fait par hasard, plus pour rendre service à une copine qui démarrait son book de photographe.
On m’avait souvent alpaguée dans la rue quand j’étais plus jeune, par des photographes mecs, mais c’est un truc qui ne m’avait jamais intéressée, surtout quand on sent les motivations des soi-disant photographes… Vous voyez ce que je veux dire. Donc là une fille ça me rassurait, je la connaissais, je me suis laissée tenter. Puis de fil en aiguille ça me faisait bien rigoler de jouer des personnages, être une autre, et c’est devenu une passion maintenant.
Donc pas de motivation précise, du pur plaisir!
Sylvio Testa

– Un book déjà bien fournie avec de bons photographes en effet! Pouvez-vous nous raconter une ou deux séances qui vous viennent à l’esprit, qui vous ont marqué?
Les séances sont tellement toutes différentes les unes des autres, m’apportant chacune quelque chose qui me permet d’avancer, que je ne sais choisir… Je réfléchis…
Je vais parler en gros du travail que j’ai effectué avec Jean-Marc Bulles parce que c’est avec lui que j’ai le plus appris. On a effectué plusieurs tests, à son initiative, et je peux vous dire qu’au début je n’étais pas très fière. Première séance, j’étais quand même très débutante, il me guidait dans les poses. Deuxième, il m’a vraiment testée et ne m’a rien indiqué de la séance. Forcément j’ai pas fait grand chose, mais par contre après on a travaillé ensemble cela, et pour notre troisième test on a cherché ensemble dans quelles conditions j’étais la plus à l’aise pour m’exprimer, sans m’aider de décors ou quoique ce soit. Juste moi. Et BIM on a fait une séance qui tue! J’en suis vraiment très fière. Depuis j’essaie toujours de progresser, de me dépasser.
Sylvie LézierPhotographe : Sylvie LézierSylvie LézierPhotographe : Yannis Guerrand
– Quelles sont les principales difficultés que peuvent rencontrer un modèle?
J’ai un peu de mal avec le terme « difficultés », parce que ce n’est pas si difficile qu’être modèle. Par contre je peux répondre sous forme de conseils, pour être un « bon » modèle, pour éviter des erreurs.
Le plus important, à mes yeux, c’est de rester intègre, et humble. Et si on y arrive, être le plus objectif avec soi-même.
Intègre parce que seule la modèle sait ce qu’elle veut donner ou pas lors d’une séance, alors attention aux séances acceptées à tort et à travers juste parce qu’on est avide de photos quand on débute, il faut prendre le temps de dire non, de choisir en fonction du travail qu’a déjà fait le photographe, il faut bien penser qu’une photo ça reste, et qu’elle transmet son image. Ne pas hésiter à demander à d’autres modèles ou photographes leur avis.
Rester modeste, ne pas prendre le melon. Ma devise c’est qu’au royaume des aveugles, le borgne est roi.
Et regarder au dehors de Facebook, les grands photographes, ceux qui sont dans Vogue, relativiser. C’est ainsi qu’on peut aller de l’avant et se dépasser.
Et aussi, dans ce monde tout se sait. Si une modèle a mauvaise réputation, est arrogante, personne ne voudra travailler avec elle, parce que les photographes se passent le mot. Humilité! Maître mot! J’insiste un peu mais c’est un côté de la photo que j’aime pas trop, et y en a pas mal. J’ai rencontré des gens super méga formidables, qui sont devenus des amis, mais je me tiens à l’écart des requins et des garces.
Sylvio TestaPhotographe : Sylvio Testa – Makeup & Hair : BridjettOlivier ChapellePhotographe : Olivier Chapelle – Makeup & Hair : Bridjett
– Aujourd’hui comment se passe le déclenchement d’un shooting, contactez-vous un photographe, êtes vous contactée, par quel(s) moyen(s) (site web, bouche à oreille) ?
Ben, j’ai jamais osé contacter les photographes, je veux parler de ceux dont on ne peut que rêver de bosser avec, alors c’est vrai que quand eux sont pareils, c’est pas évident! Alors ça se fait à l’occasion, par l’intermédiaire des maquilleuses aussi, ou lors d’une discussion sur facebook, d’un commentaire… Forcément, ça va avec ce dont j’ai parlé juste avant, si on a bonne réputation ça se transmet, de bouche à oreille, de maquilleuses en photographes etc…
Maintenant j’ai mon petit réseau, avec des photographes et maquilleuses vachement bien qui sont pour la plupart des amis, on déconne ensemble, on se prépare des projets, avec l’un, avec l’autre, suivant l’envie de l’un, de l’autre. Après si ça peut déboucher sur des contrats c’est cool, et pis sinon on passe un excellent moment ensemble, on a de jolies images, on va de l’avant.
Et pour les photographes avec qui je n’ai pas encore collaboré le contact se fait souvent sur facebook, si leur travail me plaît je les ajoute (ou eux) et je leur fais savoir, et s’ils sont accessibles aussi on discute d’éventuels projets.
D’autres contacts se font par book.fr, mais ils assez souvent effrayants pour certains, pas souvent sérieux, bref je suis plus réservée là-dessus.

– Quel est votre souhait d’évolution? Avez-vous un but?
Hum sincèrement, je ne sais pas. D’une manière générale je ne suis pas une fille très ambitieuse, prête à tout pour aller au plus haut…
Pour l’instant je mets un pied devant l’autre, et mine de rien ça me fait avancer, je prends ce qu’il y a de bon petit à petit, et mon seul souci est mon âge, même si je fais bien plus jeune je ne me vois pas passer pro à 30 ans, ce serait peut-être ridicule. Je ne sais pas, puis je suis pas si grande…
Donc je prends du bon temps, CARPE DIEM est ma deuxième devise, et si ça me fait bosser c’est cool, forcément j’aimerais bien, et d’après tous les « bons » autour de moi qui croient en moi je devrais passer pro. Faut que je me lance! Qui veut me donner un coup de pied au cul pour m’aider? 🙂
JM BullesPhotographe : JM BullesJM BullesPhotographe : JM Bulles
– J’espère en tous cas que vous continuerez dans cette voie! Pouvez-vous nous faire découvrir/partager quelques bonne adresses de sites de photographes ou de modèles?
Haha! Yen a tellement que je ne voudrais pas en faire une sélection. Partez de mon book (www.anelyne.book.fr) où vous trouverez mes photochous (Olivier Chapelle, Emmanuel Bournot entre autre), naviguez sur leurs sites, prenez des claques, pareil sur facebook, il y a de sacrés photographes à découvrir, moi-même je passe mon temps à aller de l’un à l’autre, bien sûr hors facebook aussi, c’est important.

– Aurais-je oublié une question qui vous aurez paru judicieuse ?
Non franchement pour une première interview à laquelle je réponds je me suis trouvée super bavarde, vos questions m’ont interpelée et c’est bien cool comme ça. Merci Vincent!

– Merci beaucoup Anelyne pour nous avoir fait partager votre expérience ….
Stéphanie AubertinPhotographe : Stéphanie AubertinMagali TarascoPhotographe : Magali Tarasco – Séance Trash the Dress avec MelvynEmmanuel BournotPhotographe : Emmanuel Bournot – Make up Bridjett Fresnel – Hair Jeremy Humbert