Juin 17 2010

Visite virtuelle, quelques explications

Publié par à 10:57 dans Techniques

Jérôme Pallé, photographe sur Clermont-Ferrand, réalise entre autre des visites virtuelles, technique photographique très en vogue depuis l’avènement de l’internet. Aujourd’hui, il a bien voulu répondre à mes questions afin de nous expliquer cette technique.
Panoramique
– Pouvez-vous nous donner une liste exhaustive des domaines d’application concernant cette technique photographique qu’est la « visite virtuelle » ?
Les visites virtuelles permettent de visualiser une vue sous un angle de 360°. Là où une photo offre un point de vue partiel, la visite virtuelle donne une vision d’ensemble qui place le spectateur au centre de la scène. On ne restitue pas seulement le lieu mais aussi ses volumes et, en se déplaçant dans l’image de gauche à droite ou de bas en haut, le spectateur devient acteur.
La vocation première d’une visite virtuelle est de… faire visiter. C’est une technique qui est donc souvent mise en oeuvre pour l’hôtellerie, les sites touristiques, l’immobilier et plus largement les entreprises et les institutions qui souhaitent montrer leurs locaux ou leurs infrastructures.
Certains photographes ont aussi développé des techniques permettant de réaliser des visites virtuelles « sur le vif » lors de leurs reportages. On parle alors de PanoReporters.

– Au tout début, pourquoi vous êtes vous intéressé à cette technique? Est-ce par curiosité, par nécessité pour votre métier… ?
Disons que pour un photographe, la curiosité est une nécessité professionnelle (rires).

– Quelle est la différence entre la visite virtuelle circulaire et la vue 360×180° ?
Une visite virtuelle circulaire est finalement une vue 360×180° incomplète.
Pour simplifier, lorsque l’on réalise une visite virtuelle, il s’agit de poser l’appareil photo sur un trépied et de photographier l’ensemble d’une scène, morceau par morceau en faisant tourner l’appareil autour de l’axe du trépied.
La visite virtuelle circulaire fait le tour de la scène sur 360° mais n’inclus pas le haut de l’image (appelé zénith), ni le bas de l’image à l’emplacement du trépied (appelé nadir). On pourrait comparer cela à une grande photo panoramique qui ferait un tour complet et dont les bords se rejoignent pour former un cercle. Le visiteur peut se déplacer de gauche à droite, de haut en bas, mais il manque un bout du ciel (zénith) et un bout du sol (nadir). La visite est donc incomplète.
La visite en 360×180° reprend le même principe de base sauf qu’elle intègre à la fois le zénith et surtout le fameux nadir. Je dis fameux car pour pouvoir le photographier il va falloir faire une manip’ et un peu de retouche photo pour que le trépied n’apparaisse plus sur l’image finale.

– Pouvez-vous nous expliquer en détails le différentes étapes pour réaliser cette technique (matériel, angle de vue, post traitement…) ?
Pour réaliser une visite virtuelle, il faut donc un appareil photo, équipé d’un objectif grand angle ou fisheye, posé sur un trépied muni d’une tête panoramique sphérique. Cette tête va permette de faire tourner l’appareil autour du point d’entrée de la lumière dans l’objectif afin de limiter les décalages entre chaque vues. La scène va ainsi pouvoir être photographiée morceau par morceau. Chaque photographe a sa technique propre pour photographier le nadir, mais en général, il suffit d’enlever le trépied, de faire une image à main levée et de faire une retouche dans un logiciel du type photoshop.
Ensuite les images panorama sont assemblées avec un logiciel d’assemblage panoramique (PTgui, Hugin, Autopano…). La plupart ont aujourd’hui une option « visite virtuelle. On obtient généralement soit une projection à plat de la scène dite équirectangulaire, soit les six faces d’un cube (le spectateur sera placé à l’intérieur de ce cube).
De ce cube ou de cet équirectangulaire, il va falloir tirer une visite virtuelle utilisable en flash, java ou QTVR. Et là encore, il faut passer par un logiciel : Autopanotour, Pano2VR, KrPano…

– Quelles sont les difficultés rencontrées fréquemment?
La première difficulté est liée à l’utilisation du matériel. Car même si les logiciels d’assemblages sont de plus en plus performants, et permettent une marge d’erreur, la précision de la prise de vue est indispensable. La tête panoramique devra donc être calibrée en fonction du couple appareil photo / objectif qui sera utilisé. Essais, tests et tâtonnement et re-essais en perspective !!!

Ensuite, la réalisation d’une visite virtuelle circulaire devient très vite abordable. Les choses se compliquent dès lors qu’il s’agit d’ajouter le nadir et donc de supprimer le trépied de la photo.

L’utilisation des logiciels d’assemblage peut être simple mais cette simplicité se fait souvent au dépend de la maîtrise complète sur les éléments de l’images (corrections, retouches fines…)

Enfin, une fois la projection équirectangulaire ou les six faces du cubes rendues, il faut encore monter la visite virtuelle et, surtout, les assembler entre elles pour les rendre réellement interactives : passer du bar à la salle de restaurant en cliquant sur une partie de l’image, ajouter du son dynamique, intégrer un petit mot d’accueil… Et là c’est encore un autre monde…

– Avez-vous en tête des noms de photographe référent pratiquant cette technique (et leur site web) ?
Pour ceux qui s’intéressent à cette technique, je recommande vivement de visiter le forum des panoramistes francophones : www.panophoto.org.

  • Merci donc à Jérôme pour ces éclaircissements. Vous pouvez voir son travail sur son site officiel : http://www.jeromepalle.com/
    Et vous, êtes-vous aussi adepte des visites virtuelles 360×180° ?

Avez-vous apprécié cet article?

11 commentaires

11 commentaires pour “Visite virtuelle, quelques explications”

  1. photographe le 18 Juin 2010 à 22:29

    super la visite virtuelle 😉

  2. Pour les amateurs de 3D, voici également une visite virtuelle anaglyphe : http://www.jeromepalle.com/Photos-3D-Anaglyphes.html

  3. Mutuelle le 05 Juil 2010 à 13:52

    Félicitations pour votre site, je vous remercie pour ces idées et notez dans un premier temps que je « plussoie » moi aussi ce point de vue. J’insiste, oui votre travail est vraiment bien bon, je suis sincèrement heureux d’avoir atterrir sur votre site… D’habitude je ne réagis jamais sur les blogs, et ce même si leur contenu est de bonne qualité, mais là le vôtre méritait pleinement mes félicitations !

  4. fab le 06 Juil 2010 à 22:50

    Un bon travail!
    fab

  5. Seb le 01 Août 2010 à 12:11

    Merci pour cet article vraiment intéressant.

  6. GlobalVision le 14 Oct 2010 à 16:04

    Tres bonne documentation!
    Plusieurs exemples de photos et de VR 360° sont visiblent sur le site http://www.globalvision.ch/fr/360/index.html et encore plus fort on peut y voir de la video 360°

  7. Py le 08 Nov 2010 à 10:51

    Merci pour le partage. Un sujet passionnant!
    Un super blog, très riche et vivant! Bonne continuation.

  8. Rémi le 14 Juin 2011 à 20:26

    Merci pour cet article sur cette technique originale.

  9. J.c. le 04 Jan 2014 à 23:55

    Article très complet sur la réalisation de visites virtuelles.
    Au niveau des difficultés rencontrées, on peut rajouter : les lieux faiblement exposés, les lieux contenant des objets ou des gens en mouvements et les pièces qui ont peu de profondeur.
    Il y a des exemples de visites visrtuelles Google récentes à cette adresse pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble : http://www.inside360.fr/visite-virtuelle/

  10. Phil le 23 Déc 2014 à 11:29

    Tres bon site riche d info merci.
    Philippe

  11. Stéphane Thirion le 12 Mai 2015 à 3:07

    Merci pour ces explications intéressantes, bon travail.

Ecrire un Commentaire