Fév 17 2012

Stage photo au Kenya

Publié par à 8:52 dans Stages

Melting Pot Safaris est une jeune entreprise kenyane qui organise des stages photos sous forme de safaris photo. Hors des circuits touristiques traditionnels, vous serez en immersion totale avec la faune africaine et vous apprendrez la photo animalière dans des petits groupes (4 personnes maxi) sous la direction de Mathieu Pujol, photographe animalier professionnel.
Pour vous faire une idée « impartiales » des prestations fournies, j’ai pensé à recueillir les impressions de 3 photographes débutant et confirmés herbe : Eva, Olivier et Frédéric.
Elephant au coucher de soleil au Kenya©Olivier, Elephant au coucher de soleil

– Bonjour, pouvez-vous brièvement vous présenter et nous dire ce qui vous a motivé pour choisir ce stage en Afrique ?

Eva : Voila, je suis étudiante en Master Tourisme et développement du territoire, je suis très intéressée par la photographie, j’en ai fait mon sujet de mémoire l’année dernière (photographie et tourisme) et cette année je voulais vraiment découvrir la photo et apprendre à en faire plus « sérieusement »
Je suis tout à fait novice dans ce domaine

Olivier : Je m’appelle Olivier GONNET, j’ai 32 ans, et je suis passionné depuis toujours par la nature et plus particulièrement par la faune sauvage, cette passion me vient de mon père pêcheur et de mon oncle chasseur qui m’ont très vite fais découvrir et aimer la nature, puis j’ai découvert la photographie, alors j’ai réuni ces deux passions en une, et ainsi est née mon attirance pour la photographie animalière.
J’ai réalisé ce stage en Afrique, car je voulais approfondir mes connaissances techniques de la photographie animalière, mais aussi avoir une formation personnalisée du traitement et retouche photo.
Ce stage permet de mettre en pratique ce que l’on vient d’apprendre en formation dans un environnement de rêve avec des animaux magnifiques…

Frédéric : Pour me présenter rapidement, je m’appelle AMATO Frederic alias pepino originaire du Sud de la France. Je suis âgé de 27 ans, passionné par la faune et la flore en particulier la faune africaine depuis tout petit.
Je me suis naturellement dirigé vers la photographie à l’âge de 15 ans. En effet cela me permet de pouvoir immortaliser un sujet, une scène…
J’ai décidé de réaliser ce stage car mon rêve était depuis de nombreuses années de pouvoir réaliser un vrai safari. Je ne voulais pas d’un safari que tout le monde fait, voir les animaux que quelques heure par jours, dormir dans de grands hôtels…
Je voulais être au coeur de l’action!! Etre dans la nature, pouvoir entendre et apercevoir des animaux à tout moment.
De plus savoir qu’il y avait une formation photo avec un pro, que demander de plus!!!

– Connaissiez-vous déjà Mathieu Pujol? Comment avez-vous pris connaissance de ce stage photo?

Eva : Oui je le connaissais, c’est mon petit ami ! J’ai appris un peu après lui qu’il mettait ce stage en place. Au début il m’avait proposé de d’y participer, mais je n’avais pas voulu.
Finalement quand j’ai vu le contenu, j’ai eu envie de participer, mais sans traitement de faveur. J’ai demandé à être traitée comme une novice classique et vu que j’étais intégrée à un groupe, j’ai pu apprendre comme les autres. Cependant, rassurez-vous, je sais rester objective.
J’ai appris l’existence de son stage par sa Newsletter à laquelle je suis abonnée!

Olivier : Non je ne le connaissais pas, c’est sur le site internet Melting Pot Safari, que j’ai appris l’existence de cette formation photo et traitement d’image via photoshop.

Frédéric : Non je ne connaissais pas Mathieu Pujol avant mon départ, mais maintenant je peux vous certifier que je ne l’oublierai jamais!
Et qu’il merite réellement d’être connu!! Que se soit par son professionnalisme, ses compétences et qui plus ai sa gentillesse!!
J’ai pris connaissance de ce stage photo lors d’une sortie avec mon club photo.
Je parlais avec une personne en lui expliquant mes attentes et il m’a conseillé ce stage photo.
Lors de mon retour en France je me suis empressé de lui envoyer un petit mail pour le remercier de ce qu’il m’avait permis de vivre.

Rugissement lionne©Eva, Rugissement d’une lionne au Kenya

– Quel est votre ressenti général sur ce voyage? Mis à part la partie « photo » que l’on abordera après, êtes-vous satisfaite ?

Eva : Côté ressenti (et vu que j’étudie dans le tourisme je sais quels aspects regarder! :)) j’ai été très agréablement surprise. Le stage est organisé par une entreprise de Safari créée par un Photographe animalier Français et un Kenyan, du coup le guide et une grande partie du personnel parlent français. On est pris en charge de l’aéroport à Nairobi jusqu’au retour à l’aéroport et on ne s’occupe de rien, ce qui est confortable. L’ambiance est très sympa, puisqu’on se retrouve avec des gens motivés par la même passion de la nature et de la photo (parfois plus passionné par la nature ou plus par la photo) .
Niveau découverte, le camp est en pleine brousse au bord de la rivière Mara, on entend les hippopotames, la nuit tout est sécurisé par les guerriers massaï, les repas sont assurés par un cuisinier très doué cuisinant avec des produits locaux et même les toilettes sont équipées de récupérateurs d’urine et des selles pour ne pas polluer (là j’ai été bluffée!). Coté confort, on est dans des tentes très confortables avec un lit tout aussi confortable, des douches sous un arbre avec eau chaude, repas variés et très bons tous les jours … et les fruits !!! supers bons ! Après je pense avoir été chanceuse, j’imagine que l’on peut tomber sur des gens un peu lourds, mais tout le monde fait un effort et c’est très agréable.
Ah oui … pardon, j’oubliais !
Le soir tout le monde se retrouve, dans une tente qui est appelée « tente presse », pour boire un petit apéritif, décharger ses photos sur son ordi, et discuter des choses vues dans la journée, etc …
Car on fait 2 safaris par jour, seulement à quatre par voiture et on voit vraiment des tas d’animaux

Olivier : Ce voyage à été pour moi une révélation, je suis tombé amoureux de l’Afrique, le Kenya est un pays merveilleux. J’ai été enchanté de voir ces paysages Africains et ces grands fauves ou tout autre mammifère, plus beaux les uns que les autres, sans parler des oiseaux aux couleurs étincelantes.
Les couleurs des paysages Africains sont si beaux avec cette terre rouge et ses lever de soleil aux couleurs si particulières, qu’il va être difficile pour moi de partir ailleurs, c’est peut être pour ça que je retourne en septembre au Kenya en compagnie de Mathieu.

Frédéric : Il n’y a AUCUN MOT qui ne pourrait être a la hauteur pour exprimer ce safari!!
J’ai vécu des moments qui resteront gravés en moi pour toujours. Et le simple fait de vous en parler me fais rêver à l’idée d’y retourner…

– Vous étiez combien?

Eva : Dans le camp de brousse nous étions 12 en tout. Moi je faisais partie d’un groupe de huit et nous avions 2 voitures.

Olivier : Dans le 4X4 nous étions 4 + Mathieu + le conducteur Massaï

Frédéric : Pour le stage photo nous étions quatres, Mathieu et le conducteur.

– Quel était votre matériel photo?

Safari photo en 4x4©Olivier, 4×4

Eva : On m’avait prêté un eos 1100D et j’avais avec un 18-55mm et un 70-200mm qu’on me confiait de temps en temps. Ce qui était bien c’est que le gens de la voiture se passaient les objectifs et partageaient leur expérience.
Ce qui était moins bien c’est que parfois j’étais bien placée par rapport aux autres qui avaient des objectifs plus gros et parfois pour bien placer ceux qui avaient des gros objectifs, moi je me trouvais trop loin, je veux dire par là que l’idéal c’est d’être avec des gens qui ont des objectifs de même focale.

Olivier : Mon matériel photo pour ce safari était le CANON 1D MarkIII + CANON 7D et j’avais comme objectifs un CANON EF 300mm F2.8 L IS USM avec doubleur et extender 1,4 et le CANON EF 70-200 F2.8 L USM et le CANON EF 10-22.

Frédéric : En ce qui concerne mon matériel, j’étais équipé de deux boitiers (on sait jamais), un grand angle (10-22mm), un zoom(70-200mm), d’un téléobjectif de 400mm avec extendeur 1,4, de cartes mémoires et d’un Pc portable.

– Comment se passent les cours photo? Etes vous satisfait(e) de l’enseignement? Est-ce destiné aux débutants comme à des photographes confirmés?

Eva : Les cours photo, c’était une heure par jour généralement entre midi et deux. Moi je n’y connaissais rien mais c’était assez adapté aux débutants, nous étions trois dans ma situation. C’était plutot bien adapté aux débutants, le point très très positif, c’était qu’on pouvait mettre en pratique de suite après le cours pendant le safari, avec les conseils de Mathieu en direct dans la voiture.
En plus il avait un vidéo projecteur et un écran pour que tout le monde voit la même chose, ça c’est bien.

Olivier : Mathieu est non seulement un très bon photographe, mais aussi une personne étonnante tant par sa sympathie et sa bonne humeur que par ses connaissances de traitement et retouche d’image.
Les cours sont donnés au bord de la célèbre rivière Mara dans la dite « tente presse », avec un vidéo projecteur, le formateur Mathieu PUJOL nous apprend à maitriser notre boitier et à traiter les images que l’on vient de réaliser le matin même sur le terrain.
Je ne suis pas débutant dans la photographie mais ses cours mon permis de découvrir énormément de fonction que je ne connaissais pas.
Cela dit d’autre participant à ce stage qui étaient débutants ont pu apprendre les bases de la photographie et de la retouche photo.
Il faut savoir aussi que Mathieu est un excellent connaisseur de la faune sauvage Africaine, et celui-ci n’hésite pas, dans le 4X4, à nous apprendre le comportement des différentes espèces, cela permet d’anticiper le mouvement d’un animal et ainsi de réaliser une photo exceptionnelle…

Frédéric : Pour ce qui est des cours photo, a peu prêt un midi sur deux quand nous rentrions au camps.
Mathieu nous faisait un cour photo d’environs 1h-1h30 après le repas et avant de repartir en safari. Nous étions dans la tante de repos, là où se trouvait un tableau.
Cette formation était tout simplement parfaite! Elle était destinée que ce soit pour les débutants comme pour les photographes confirmés.
En effet il a réalisé une formation en partant bien de zéro, (présentation matériel, comment fonctionne un appareil photo etc…) tout en allant dans des domaines bien plus poussés.
Mais notre enseignement ne s’arrêtait pas là car pendant les safaris Mathieu nous conseillait sur certains réglages à réaliser suivant la prise de vue.
De plus, il a une connaissance incroyable sur la faune. C’est un régal!!!
Le soir quant on rentrait au camps, on transférait nos photos de la journée, un petit tri et ensuite Mathieu nous expliquait comment rendre encore plus belle une image grâce à photoshop qui connait sur le bout des doigts sans bien sur la denaturée.
Je suis énormément satisfait de ce stage! Cela m’a conforté sur ce que je savais et de plus j’ai énormément appris.

bébé gazelle©Eva, bébé gazelle et sa mamanVatour Ruppel©Olivier, vautour de rüpell en plein vollionceau et sa maman lionne©Olivier, lionceau et sa maman lionne

– Racontez-nous le plus beau moment? Et votre plus belle photo.

Eva : Mon plus beau moment, ça a été d’assister à la naissance d’une gazelle, c’était vraiment très émouvant, nous avons assisté à la naissance complète, nous avons vu la mère s’isoler puis nous avons vu le bébé sortir, faire ses premiers pas (juste 20 minutes plus tard) c’était vraiment extraordinaire!
Ma plus belle photo, celle d’un hippopotame, qui a baillé, un soir dans une mare alors que nous rentrions, j’ai été très fière de réaliser cette image. C’était un vieux mâle isolé.

Olivier : Dans ce safari, il est pour moi difficile de retenir un moment ou une photo particulière, car tous les jours sont plus beaux et magiques les uns que les autres. Je pourrai quand même retenir une photo ou Mathieu m’avais expliqué la veille lors de sa formation, que le plus important sur une image c’est de mettre l’animal dans son environnement et d’arriver à capter l’instant si particulier qui le caractérise.
Je retiendrai pour exemple, le moment où une lionne portait dans sa gueule son petit pour traverser la rivière, et là Mathieu qui avait déjà anticiper la manoeuvre de la lionne, c’est empressé de dire au chauffeur Massaï de positionner le 4X4 de manière à obtenir la plus belle image par rapport à l’angle de vue, mais aussi par rapport à la lumière, et j’ai ainsi pu réaliser cette photo dont je rêvais tant…

Frédéric : Raconter le plus beau moment…quasi impossible….il y en a tellement eu!!
Bon alors sans parler de toutes ces scènes sublime entre les animaux, magnifique paysages et j’en passe. Je vais vous parler d’une soirée qui restera mythique pour moi…
Imaginez après une journée rempli d’émotion, quelques tables, quelques chaises dans notre camps au bord de la rivière mara, juste éclairée par le clair de lune, quelques bougies sur les tables et le feux qui permettait de rôtir tranquillement une bonne viande, une petite musique naturelle de la savane tel que des beuglements d’hippopotames…
Déguster un bon petit repas tous ensemble et parler de ce que nous venions de vivre! Ce moment était un moment de pur bonheur!!
Ma plus belle photo, j’en ai plusieurs que j’aime vraiment mais si il faut en choisir une, je choisirais peut être une photo d’un vautour de rüpell en plein vol.
J’ai réalisé cette photo au petit matin, les lions avaient chassé dans la nuit un élan du cap. Nous étions tous en train de photographier les lions et lionceaux entrain de profiter du festin,
les chacals, les hyènes commençaient à arriver…quand soudain j’ai vu au loin quatre vautours arriver et passer seulement à une dizaine de mètre de nous!

– Avez-vous eu l’occasion de mettre en pratique ce que vous avez appris à votre retour en France?

Eva : Oui, car j’ai eu l’opportunité de garder quelques semaines le matériel que l’on m’a prêté. J’ai photographié ma chienne, la nature et le chateaux dans ma ville.
J’essaie de pratiquer le plus souvent possible pour ne pas oublier, mais j’ai pu prendre quelques notes durant les cours (ça c’est un point légèrement négatif) mais je pense que Mathieu va préparer un document pour les gens qui oublient de prendre des notes. Le point négatif c’est de devoir prendre des notes! 🙂

Olivier : Tout a fait, je suis alléle week-end dernier en Camargue, où j’ai pu m’exercer aux différents petits trucs que m’a enseigné Mathieu.
Une fois chez moi j’ai pu appliquer ces méthodes pour le traitement d’image et ainsi tirer parti de meilleur résultat sur la qualité de mes photos.

Frédéric : Bien sûr que j’ai eu l’occasion de mettre en pratique tout ce que j’ai appris et pour mieux vous dire je n’ai pas attendu d’être en france pour les appliquer!!
Maintenant quand je réalise une belle photo je me dis toujours….merci Mathieu!!!

Elephants©Olivier, Elephants

– Merci beaucoup pour votre témoignage, c’est très gentil à vous, en espérant que ça donne envie à mes lecteurs d’effectuer un safari photo en Afrique 🙂

Eva : De rien c’était sympa !

Olivier : Je pense que si vous êtes intéressé de découvrir les richesses de la faune du Kenya et que vous avez envi de tirer le meilleur de votre appareil photo, tout en ayant une formation sur le logiciel photoshop, l’équipe Melting Pot Safari est ce qu’il vous faut…
Je viens de réaliser un site Internet qui est visible à cette adresse http://go.ol.free.fr/

Frédéric : Merci Vincent, j’espère que mes réponses sont suffisantes.

Avez-vous apprécié cet article?

7 commentaires

7 commentaires pour “Stage photo au Kenya”

  1. Benouwt le 24 Fév 2012 à 14:51

    super cool! Je suis aussi un professionnel et j’adore votre travail de pro,
    merci pour mes yeux!!!

  2. Mrfou le 17 Mai 2012 à 15:54

    Magnifique vos photos, rien que du plaisir pour les yeux!!!!

  3. JP le 05 Juin 2012 à 12:37

    Superbes photos, ça donne envie de se lancer dans l’animalier.

  4. objets publicitaires le 13 Juin 2012 à 14:11

    Ca laisse reveur… ^^

  5. ditesouistiti le 24 Oct 2012 à 11:03

    Encore une magnifique série.

  6. Otman fait des photos le 28 Nov 2012 à 16:24

    photo trés originale j’adore 🙂 !

  7. Simple idée le 21 Sep 2014 à 23:06

    C’est un lieu paradisiaque pour prendre des photos !

Ecrire un Commentaire