Bouts de Planète, le livre

12 novembre 2010 9 Par vincent


Vous voulez (vous) faire un beau cadeau pour un anniversaire ou pour Noël qui approche à grand pas? Si vous êtes sensible aux splendeurs de la Nature, je vous conseille de vous procurer le nouveau livre intitulé « Bouts de Planète ». Je viens de le recevoir et j’avoue ne pas regretter mon achat! Ce livre photo de 156 pages laisse la part belle aux photos qui sont bien mises en valeur. Pas de texte, rien que des photos avec des couleurs et des lumières magiques. Vous redécouvrirez certains paysages de France, vous voyagerez en Islande, en Ecosse, en Suisse, en Italie, aux USA, en Afrique, en Amérique du Sud, dépaysement garanti!
J’ai bien aimé l’idée de rassembler sur les 6 dernières pages le sommaire avec pour chaque photo (en format vignette) une description précise du cliché (titre, date, description et données techniques telles que le boitier, l’optique, l’ouverture et la vitesse, la sensibilité, le filtre).

Mais vous me direz, quels sont les auteurs de ces photos? C’est l’oeuvre de 5 photographes de talent francophones : Samuel Bitton, Christophe Carlier, Xavier Jamonet, Vincent Favre, et Rafael Rojas. Afin d’en savoir encore plus et vous forger une opinion sur ce livre (avant d’aller le découvrir chez votre libraire 😉 ) j’ai souhaité effectuer une petite interview de Christophe qui parle au nom du collectif de photographes (Bouts de Planète) :


IslandeRochers d’Elnar, Snaefellsnes, Islande, Juillet (21mm – f/16 – 88s – 100 iso)– Bonjour Messieurs, pouvez-vous vous présenter brièvement ?
Bonjour Vincent, nous sommes un collectif de 5 photographes, Xavier, Rafael, Samuel, Vincent & Christophe, originaires de France, de Suisse et d’Espagne, spécialisés dans le paysage, grand admirateurs de la nature et de ses fééries.

– Pourquoi avoir créé (ou rejoins) le collectif « Bouts de planète » ?
Le Collectif Bouts de Planète s’est créé, il y a environ 2 ans et demi, et dans la formation actuelle (5 photographes) depuis presque un an, par une envie commune de rendre hommage à notre mère nature. Nous sommes sensibles à sa fragilité et essayons par le biais de nos photos de sensibiliser le public.
De plus, étant tous les 5 de grands admirateurs de photographie de paysage anglo-saxonne, nous avons eu envie de faire avec ce collectif ce qui n’existait pas encore en Europe francophone.

Quelle est votre spécialité ou plutôt quel est votre domaine de prédilection?
Notre spécialité est donc, comme tu as du le comprendre 😉 , la photographie de paysage haute en couleurs et en lumières. Chacun de nous dans le collectif essaie et espère toujours avoir d’excellentes conditions lumineuses avant de partir en campagne de photos. Pour cela nous mettons toutes nos chances de notre côté, soit en nous levant très tôt le matin, soit en restant sur nos lieux de « chasse » tard le soir au coucher du soleil. C’est pendant ces instants que la nature sait se sublimer et devenir presque irréelle de beauté.

Mont AiguilleLe Mont Aiguille, Vercors, France, Mai (50mm – f/8 – 0,8s – 100 iso)Alpes SuisseArête de Pré-Fleuri, Alpes Valaisannes, France, Octobre (28mm – f/11 – 1s – 50 iso)
– Sur quels critères vous êtes vous basés pour sélectionner les photos qui sont dans le livre? Qui a fait l’arbitrage?
Pour sélectionner nos photos nous avons dans un premier temps fait chacun de notre côté un tri individuel, ensuite notre éditeur David Wolozan (éditions ALTUS), a fait le sien, et à chaque fois en gardant à l’esprit de montrer le meilleur de notre travail. Cela n’a pas toujours été facile, de se mettre d’accord à 6, il a fallu mettre notre orgueil de photographe de côté ;).
Mais au final nous sommes très fiers de ce livre, qui nous représente bien.

– Quelles sont les principales difficultés (ou étapes) pour publier un livre de ce genre?
Forêt BelouveForêt de Bélouve, Ile de la Réunion, Mars (50mm – f/8 – 1/80s – 800 iso)La principale difficulté est de trouver un éditeur voulant prendre le risque de sortir un livre de ce type en France, avec 5 photographes qui ne sont pas encore « dans la place ». Ensuite sortir un livre collectif est une force dans la richesse et la diversité du contenu, mais en contre partie, il a fallu faire correspondre nos idées, nos attentes et nos points de vue (aux membres de BdP et de l’éditeur) pour aboutir à une unité solide. Pour exemple les nombreuses heures passées sur Skype à débattre de tel ou tel choix.

– En quoi ce livre « Bouts de Planète » se démarque des autres?
Tout d’abord, nous espérons qu’il se démarquera par la qualité de son contenu, l’un des premiers livres francophones à proposer ce type de contenu, avec des images dans ce style très particulier. Nous espérons proposer une vision différente des pays représentés aux lecteurs.
Ensuite le fait que l’éditeur nous ai proposé une impression sur un papier 100% recyclé et avec des encres à base végétale, nous à complétement séduit. Ce qui va dans le sens de notre démarche.

– Quel(s) message(s) feriez-vous passer à un futur potentiel lecteur?
Le message est simple: venez découvrir notre planète, tous ces petits bouts de paradis mis sur papier et prenez conscience que nos bouts de planète sont fragiles et qu’ils méritent qu’on en prenne soin !
Merci pour l’intérêt que vous portez à nos photographies.
Crépuscule namibienCrépuscule namibien, Juin (75mm – f/11 – 1s – 100 iso)

Avec un peu de chance (s’il n’est pas en rupture de stock) vous pourrez acheter ce livre chez votre libraire, à la Fnac ou bien en ligne au prix d’environ 38€ sur les sites internet suivants :